L’utilité d’une assurance prêt immobilier

Lors de la souscription d’un prêt immobilier, la plupart des organismes prêteurs exigent une assurance prêt immobilier pour sécuriser le remboursement du crédit en cas d’événements imprévus. La souscription est non légalement obligatoire, mais cette assurance est souvent incontournable pour l’obtention d’un crédit immobilier. Son objectif est de garantir le remboursement du capital restant dû en cas d’incapacité de l’emprunteur à honorer ses échéances en raison de circonstances particulières.

Les couvertures obligatoires : décès et Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA)

L’assurance emprunteur offre une protection contre divers risques de la vie. Elle englobe invariablement le décès et la perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA). La couverture de ces risques s’étend jusqu’à un certain âge, cela diffère d’un prêteur à l’autre. En cas de décès ou de dépendance survenant après cette limite d’âge, la garantie de l’établissement financier n’est plus assurée. N’hésitez pas à lire l’article complet pour avoir des conseils concernant le choix de l’assurance prêt immobilier !

A voir aussi : Achat voiture d'occasion : insistez sur l'essai routier

Les protections en cas d’invalidité et d’incapacité de travail

L’assurance emprunteur offre également la possibilité d’inclure des garanties telles que :

  • L’Incapacité de Travail Temporaire (ITT)
  • L’Invalidité Permanente Totale (IPT) ou Partielle (IPP)

Les conditions pour déclencher ces garanties peuvent varier selon le contrat. Certains contrats couvrent toutes les inaptitudes au travail et fournissent une indemnisation dès le premier jour d’invalidité. En revanche, d’autres se limitent aux inaptitudes totales, exigeant une franchise, c’est-à-dire une période initiale non indemnisée.

Dans le meme genre : Titre : "Les compétences essentielles d'un gestionnaire de flotte efficace : devenir un maître de l'optimisation logistique

Une option pour sécuriser contre la perte d’emploi

La couverture contre la perte d’emploi est généralement offerte en option pour les emprunteurs en contrat à durée indéterminée (CDI). Elle protège contre le risque de licenciement involontaire hors période d’essai, excluant cependant la démission, la fin de CDD, la retraite ou la préretraite. Chaque assureur définit ses propres conditions, incluant le délai de carence, la durée maximale d’indemnisation et l’âge limite de la perte d’emploi.

Les parties prenantes concernées par l’assurance prêt immobilier 

En situation de risque couvert par l’assurance emprunteur, l’assureur assume la responsabilité du remboursement du capital restant dû à l’établissement prêteur, conformément à la quotité assurée préalablement établie. Cette prise en charge s’effectue après déduction de toute période de franchise ou de carence stipulée dans le contrat.

Lorsque plusieurs individus ont contracté un prêt immobilier, l’assureur assume la responsabilité du remboursement intégral du capital restant dû uniquement si tous les emprunteurs bénéficient d’une couverture à 100% contre les risques de décès ou d’invalidité. Cependant, si chaque emprunteur est assuré partiellement pour ces risques, l’assureur ne remboursera que la fraction du capital correspondant à la quotité assurée en cas de sinistre de l’un des assurés.

L’assurance prêt immobilier, bien que non obligatoire légalement, s’avère indispensable pour sécuriser le remboursement du crédit en cas d’événements imprévus. Elle offre des couvertures de base, telles que le décès et la Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA). En outre, elle propose des options comme la protection contre la perte d’emploi. Les parties prenantes, dont l’assureur, l’établissement prêteur, et les emprunteurs, jouent des rôles cruciaux en cas de sinistre. Cela offre une tranquillité d’esprit tout au long de la durée du prêt immobilier.

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930